MASTER Urbanisme et aménagement

Contenus et types d'enseignement

L’architecture du diplôme et de ses contenus fait la part belle aux connaissances générales et transversales au niveau du M1, et spécifie les connaissances au niveau du M2 selon l’orientation de chaque parcours et les professions visées. Les types d’enseignement vont du cours magistral aux travaux dirigés et aux ateliers ou projets tuteurés.

L’objectif du M1 est de construire le creuset inter- voire trans-disciplinaire qui permettra de former en aval – dans les différents M2 – de véritables urbanistes et aménageurs spécialisés, et disposant grâce au M1 d’une solide culture commune et d’une culture d’échange inter- et transdisciplinaire. A ce titre interviennent dans le M1 des représentants des diverses disciplines contribuant fortement à l’urbanisme : architectes, économistes, géographes, juristes, sociologues… et qui œuvrent à forger une « plate-forme » de connaissances auprès des étudiants. Le second objectif est de former les étudiants à l’exercice concret du diagnostic territorial, dans le cadre d’un atelier élaboré avec une collectivité, sur son territoire. Pour le parcours AUDT, cet atelier se poursuit sur le même territoire et avec les mêmes partenaires en M2, ce qui permet ainsi de réaliser également un exercice concret de conduite de projet.

L’objectif spécifique du parcours de M2 « Aménagement urbanisme Développement des territoires » (AUDT) consiste à former des chargés d’études et des chefs de projets en aménagement, en urbanisme et en développement territorial. Véritables « aménageurs-développeurs », les étudiants issus de ce parcours deviennent des praticiens de haut niveau aptes à s’intégrer dans une structure professionnelle et à la faire bénéficier de leurs connaissances. La formation proposée vise à les rendre capables de réaliser à la fois de l’analyse et de l’opérationnel, de porter des projets transversaux composites par leurs objectifs et leurs acteurs, et de devenir ainsi des intervenants-charnières à l’intérieur d’une organisation complexe. Conformément à cet objectif, une approche transversale et pluridisciplinaire de l’intervention des sociétés sur leurs espaces est privilégiée.

L’objectif spécifique du parcours en M2 « Architecture, Structure et Projet urbains » (ASPU) vise à former des « urbanistes-projeteurs » capables d’élaborer des scénarios aussi bien tendanciels que contrastés du développement des agglomérations urbaines dans le but d’assister les maîtres d’ouvrage dans la conception et la réalisation de projets urbains ayant des incidences dans le temps long. La formation interroge en ce sens les demandes de projet formulées par les maîtres d’ouvrage en les confrontant d’abord aux structures spatiales qui ont émergé à différentes époques de la morphogenèse urbaine pour les articuler ensuite aux différentes échelles temporelles et spatiales impliquées dans le développement urbain actuel. Elle en mesure aussi les limites et la portée en les examinant d’une part sous l’angle des règles et des modèles en urbanisme et en les situant d’autre part dans des processus de décision où interagissent des acteurs et des institutions.

Les enseignements sont organisés en « blocs », à savoir des ensembles d’UE regroupant des aspects similaires. Ainsi, chaque année nous avons un bloc « Atelier », un Bloc « Projet urbain », un bloc « Méthodologie d’étude et de recherche », un bloc « thématique » et un bloc « langues ».
 

Connaissances scientifiques à acquérir

Le Master « Urbanisme et Aménagement » est une formation fortement pluridisciplinaire qui se donne pour objectif de former des étudiants à une réflexion à la fois théorique et opérationnelle en urbanisme et en aménagement, en prenant en compte les enjeux environnementaux et en visant une connaissance générale et élargie des différents savoirs qui contribuent à cette discipline. Cette Mention, construite à l’interface de plusieurs disciplines comme la géographie, l’architecture, l’urbanisme et l’aménagement, s’appuie sur les compétences de nombreux enseignants-chercheurs provenant de ces disciplines, ainsi que sur les contributions complémentaires de juristes, d’économistes, de sociologues et de politologues, incluant des interventions de plusieurs professionnels.

L'objectif est de développer des compétences praxéologiques et scientifique dans les domaines de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’environnement et du développement territorial, et notamment d’acquérir une base de connaissances thématique, technique mais aussi théorique et historique dans ce domaine ; d’aborder les aspects théoriques et conceptuels du domaine de recherche et des domaines connexes liés à l’aménagement et à l’urbanisme ; de maîtriser des connaissances méthodologiques et techniques d’étude et de recherche scientifique en aménagement et en urbanisme (SIG, enquêtes, montage et conduite de projet, …) ; et enfin d’intégrer les outils de gestion de projet de recherche.

Les approches de terrain, ou d‘atelier, sont privilégiées dans la mesure où elles permettent de mobiliser et mettre en perspective les acquis plus théoriques transmis en cours.
 

Description générale du contexte

Le Master « Urbanisme et Aménagement » dont le renouvellement est demandé, est l’héritier d’une longue tradition de formation en Aménagement et en Urbanisme dont les prémisses remontent à la Maîtrise d’aménagement interuniversitaire (créée en 1982) des trois anciennes Universités strasbourgeoises, et qui s’est ensuite déclinée en 3 DESS (créés au cours des années 1990), puis en deux mentions successives de master : « Espaces, Sociétés et Territoires » (EST, 2005-2009), puis « Urbanisme et Aménagement » (2009-2018).

Le Master mention UA est bien l’aboutissement d’une évolution permettant de fonder l’offre de formation en urbanisme et en aménagement au sein de l’Université de Strasbourg en un dispositif unique, visible et pertinent, fortement interdisciplinaire, et articulant de ce fait les formations de l’Université de Strasbourg dédiées à l’urbanisme et à l’aménagement avec celles des Ecoles d’ingénieur et d’Architecture.

Par rapport aux maquettes antérieurement habilitées, la formation proposée offre un gain de lisibilité en se réorganisant en une formation en Y : le M1 est en effet commun à deux parcours de M2 : AUDT et ASPU.
 

Compétences à acquérir

Les compétences à acquérir se structurent en compétences de base (macro-compétences), compétences spécifiques (micro-compétences), auxquelles se rajoutent des compétences en termes de savoir-être.
- les savoirs généraux (ou savoirs de base) et les savoir-faire de base, correspondant aux macro-compétences recherchées ;
- les savoirs spécifiques et les savoir-faire spécifiques, correspondant à des compétences plus spécialisées ou /et à des niveaux de spécialisation.
- les savoir-être entrent aussi dans les compétences à acquérir, mais de façon plus transversale dans la mesure où ces compétences peuvent s’étendre à d’autres domaines d’étude.

Le tout s’organise de la façon suivante au niveau de la mention :
 

Partenariats académiques ou professionnels

Trois types de partenariats académiques ou professionnels institutionnalisés co-existent :
  • Le Master UA est membre de l’Aperau (Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et en Urbanisme regroupant 21 instituts d’urbanisme Français et internationaux). A ce titre, il est en lien direct avec les grands instituts d’urbanisme de la francophonie.
  • Le Master UA a également été certifié par l’OPQU (Office Professionnel de Qualification des Urbanistes), ce qui le lie aux milieux professionnels de l’urbanisme
  • Enfin, le Master développe également des partenariats Erasmus ou Crepuq.

Ouverture internationale

L'ouverture sur l'international se matérialise par des flux Erasmus ou Crepuq, des échanges d'enseignants invités et par une collaboration avec l'Euro-Institut de Kehl (Allemagne). Par ailleurs un atelier international d’Urbanisme a pu être monté avec les Universités d’Adelaïde et de Tongji, sur financement IDEX.
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’objectif du parcours de M2 « Aménagement urbanisme Développement des territoires » (AUDT) consiste à former des chargés d’études et des chefs de projets en aménagement, en urbanisme et en développement territorial. Véritables « aménageurs-développeurs », les étudiants issus de ce parcours deviennent des praticiens de haut niveau aptes à s’intégrer dans une structure professionnelle et à la faire bénéficier de leurs connaissances. La formation proposée vise à les rendre capables de réaliser à la fois de l’analyse et de l’opérationnel, de porter des projets transversaux composites par leurs objectifs et leurs acteurs, et de devenir ainsi des intervenants-charnières à l’intérieur d’une organisation complexe. Conformément à cet objectif, une approche transversale et pluridisciplinaire de l’intervention des sociétés sur leurs espaces est privilégiée.
 

Compétences à acquérir

  • Connaître les moyens d'action sur l'espace
  • Acquérir les compétences rédactionnelles, analytiques et synthétiques d’un chargé d’études
  • Savoir prendre du recul par rapport à l'expérience de terrain
  • Savoir s’inscrire dans une dynamique de travail collectif
  • Savoir mobiliser et maîtriser les aspects théoriques et conceptuels du sujet traité
  • Acquérir les éléments de maîtrise de la conduite d’opération
  • Savoir animer une réunion ou un groupe
  • Savoir mettre en forme des documents écrits et visuels, et les restituer
  • Capacité à la comparaison transfrontalière, européenne et internationale dans le domaine de l’aménagement des territoires et de l’urbanisme.

Contact

Horia Raja

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :60
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’objectif du parcours en M2 « Architecture, Structure et Projet urbains » (ASPU) vise à former des « urbanistes-projeteurs » capables d’élaborer des scénarios aussi bien tendanciels que contrastés du développement des agglomérations urbaines dans le but d’assister les maîtres d’ouvrage dans la conception et la réalisation de projets urbains ayant des incidences dans le temps long. La formation interroge en ce sens les demandes de projet formulées par les maîtres d’ouvrage en les confrontant d’abord aux structures spatiales qui ont émergées à différentes époques de la morphogenèse urbaine pour les articuler ensuite aux différentes échelles temporelles et spatiales impliquées dans le développement urbain actuel. Elle mesure aussi les limites de ces demandes et leur portée en les examinant d’une part sous l’angle des règles, des documents et des modèles en urbanisme et en les situant d’autre part dans des processus de décision où interagissent des acteurs et des institutions.
 

Compétences à acquérir

Les connaissances visées par le parcours ASPU concernent l’acquisition et la maîtrise :
Sur le plan théorique et scientifique :
- Des théories urbanistiques et architecturales de la ville, leurs applications aux territoires et aux espaces urbains, ainsi que leurs intégrations dans des scénarios de projet selon les spécificités des diverses échelles spatiales et temporelles ;
- la modélisation des formes d'habitat et des structures urbaines ;
- les pratiques de l’enquête et de l'étude de cas, leurs problématisations et leurs analyses dans le cadre de la conception des différentes phases du projet urbain.

Sur le plan des compétences professionnelles :
La capacité à répondre aux demandes formulées par les collectivités territoriales et les organismes publics ou privés ayant à mener des études de cas, à concevoir des projets urbains et à conduire des opérations de structuration et de développement des formes urbaines.
 

Contact

Denis Bocquet

Conditions d'admission

Le Master UA est accessible en M1 aux étudiants disposant d’un L, parcours Géographie et Aménagement, avec une mention AB (12/20) au minimum en L3. Il peut également être intégré par des étudiants disposant d’un L en Sciences Sociales, Sociologie, Economie, Sciences Politiques, Droit, Histoire, sous réserve qu’une première approche des bases de l’urbanisme et de l’aménagement aient été appréhendées dans le cursus.

Au niveau du M2, il est exigé d’avoir un M1 Urbanisme et Aménagement, ou à défaut de pouvoir attester d’une formation ou d’une expérience équivalent à un M1 en Urbanisme et Aménagement, toujours avec une mention AB (12/20) au minimum en M1.

Pour les étudiants étrangers, un niveau B2 en langue française est exigé.
 

Publics visés

Les publics visés sont issus des disciplines suivantes : Géographie et Aménagement, Sciences Sociales, Sociologie, Economie, Sciences Politiques, Droit, Histoire, voire Architecture, sous réserve de répondre aux conditions d’admission.
 

Pré-requis obligatoires

Un M1, ou équivalent, dans un master d’Aménagement et d’Urbanisme
 

Pré-requis recommandés

Bases en urbanisme et aménagement
 

Pré-requis obligatoires

M1 en urbanisme et aménagement, géographie, sciences humaines et sociales, diplôme d'architecte ou d'ingénieur.
 

Pré-requis recommandés

Bases en architecture de la ville, projet urbain, analyse et traitement de données spatiales à différentes échelles.
 

Débouchés

Les débouchés professionnels sont attestés par de nombreuses embauches en sortie de diplôme qui se rapportent aux métiers suivants :
  • Les métiers de l’étude et du diagnostic territorial, socio-environnemental, urbanistique (chef de projet, chargé de mission, chargé d’étude, …) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers d’encadrement technique ou administratif (cadre ou ingénieur territorial, attaché, rédacteur, chef de service, agents ou animateurs de développement) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers de conception et de conseil pour le projet urbain ;
  • Les métiers de la recherche : ingénieur de recherche, enseignant-chercheur ou chercheur;
  • Les métiers de l’éducation.

Les professions touchées par la mention sont : conseillers, chargés d’études, chargés de mission et chefs de projets en aménagement et en urbanisme ; chercheurs ou enseignants-chercheurs en aménagement et en urbanisme. Pour chaque parcours cela se décline de la façon suivante :
  • Parcours AUDT : aménageur - urbaniste généraliste. A savoir : aménageur-développeur ; urbaniste ensemblier ; et urbaniste programmeur (AUDT) => professions de chargés d’études, chargés de mission, chefs de projets ou conseillers en aménagement et en urbanisme
  • Parcours ASPU : urbaniste-conseil et urbaniste-concepteur pour l'assistance à la maîtrise d'ouvrage.

Directement à l’issue du diplôme, les employeurs sont principalement :
i) les organismes publics d’aménagement et de développement local : Région, Conseil Départemental, DREAL et services déconcentrés de l’Etat, intercommunalités et communes, Agences d’urbanisme, organismes transfrontaliers ;
ii) les organismes de logement social, bailleurs, Centres sociaux et culturels, associations ;
iii) les services de l’Environnement, Parcs Naturels Régionaux ;
iv) les bureaux d’étude et de conseils, les agences d’architecture et d’urbanisme ;
v) des entreprises privées, notamment celles engagées dans le domaine du développement durable (énergies renouvelables, etc.).

Le cas échéant, à ces employeurs s’ajoutent à l’issue du diplôme (emplois d’ingénieurs d’études) ou après la poursuite d’étude en doctorat (emplois de chercheurs et d’enseignants-chercheurs) :
i) les Universités, écoles d’architecture et d’ingénieurs ;
ii) les EPST : CNRS, INRA, IRSTEA, IRD ;
iii) les Centres de recherche privés ;
iv) les Services de recherche et d’études des collectivités territoriales et des administrations d’État.
 

Poursuite d'études

La poursuite d’étude logique, suite à ce diplôme, est la réalisation d’une thèse en Aménagement et en Urbanisme (section 24).
 

Poursuite d'étude

La poursuite d’études peut se faire soit en thèse, notamment dans un des laboratoires d’appui de la mention, soit dans un autre M2 du domaine, lorsqu’une spécialisation complémentaire est recherchée.
 

Codes Rome

  • K1802 - Développement local
  • M1403 - Études et prospectives socio-économiques
  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société

Poursuite d'étude

Le diplôme obtenu peut conduire l'étudiant soit à poursuivre des études doctorales lui permettant de s'engager dans l'enseignement et la recherche, soit à exercer une gamme étendue de métiers en urbanisme et en aménagement dans des collectivités territoriales ou des services de l’État, des bureaux d'études ou des agences privées. Ces métiers concernent:
- l’étude et le diagnostic territorial ou urbain (chef de projet, chargé de mission, chargé d’étude) ;
- la conception et la conduite de projet urbain incluant l'assistance à la maîtrise d'ouvrage ;
- l'encadrement technique ou administratif (cadre ou ingénieur territorial, attaché, rédacteur, chef de service, animateurs de développement).

Codes Rome

  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1802 - Développement local
  • M1808 - Information géographique
  • M1401 - Conduite d'enquêtes
  • F1105 - Études géologiques

Structure et organisation pédagogiques

La mention UA s’organise en une formation en Y à 2 branches, selon le principe suivant :
-M1 AUDT : entrée en formation - tronc commun généraliste
-M2 AUDT : poursuite du tronc commun généraliste « chargé d’études » et “urbaniste ensemblier”
-M2 ASPU : poursuite du tronc commun généraliste « urbaniste conseil » et « urbaniste-concepteur ».
La complémentarité entre les niveaux M1 et M2 de la mention, et entre les deux parcours de M2, se base sur un principe de progressivité d’acquisition des connaissances entre le M1 et le M2, et sur une certaine spécialisation entre les deux M2.

L’objectif global de la formation se décline en fait sur 3 ans (en prenant en compte la filiation avec la licence d’Aménagement), et vise à aborder les principaux thèmes et les principales sous-disciplines de l’aménagement et de l’urbanisme sur les 3 ans, selon la progression suivante :
-de la découverte (L) à l’approfondissement M1) et à la spécialisation (M2)
-des approches structurelles (L) aux approches dynamiques (M)
-du diagnostic (M1) à la conduite de projet (M2)
Du point de vue des compétences, une progressivité d’acquisition est également développée.
-Les compétences de base doivent être progressivement acquises tout au long de la formation et correspondent aux connaissances communes à la mention.
-Les compétences spécifiques permettent de spécifier thématiquement et professionnellement le profil de formation (par ex. Mobilité, ou Habitat, ou Développement économique, … ) en fonction des profils généraux visés dans chaque parcours. Dans ce cas, compte tenu de l’architecture de la mention, ces compétences seront davantage ciblées au niveau des parcours de M2.

Programme des enseignements

Aménagement, urbanisme, développement des territoires

Architecture, structures et projets urbains

Contact

Faculté de Géographie et d'Aménagement

3 RUE DE L'ARGONNE
67083 STRASBOURG
0368850881